Lexique

 

Accompagnement en fin de vie: ce terme désigne les actions et comportements déployés par ceux qui, professionnels de la santé ou non, soutiennent et aident la personne mourante. Ces actes n’ont pas pour effet de raccourcir la vie. La personne mourante est accompagnée, elle n’est pas laissée seule.

Assistance au suicide: contrairement à l’euthanasie, la maîtrise de l’action appartient dans ce cas à la personne résolue à mourir: le patient décide lui-même de mettre fin à ses jours et exécute l’acte final. En Suisse, cette forme d’assistance est permise tant que des motifs égoïstes n’entrent pas en jeu (art. 115 du Code pénal suisse).

Euthanasie: mot d’origine grecque, signifiant «bonne mort, mort douce, facile». Ce terme est cependant employé dans des contextes très divers (euthanasie animale, massacres perpé¬trés par le national-socialisme). Pour cette raison, il faut éviter de l’employer en rapport avec l’assistance au suicide proprement dite.

Euthanasie active directe: la personne résolue à mourir demande à des tiers de mettre fin à sa vie, par ex. par l’injection d’un médicament létal. Ce meurtre à la demande de la victime est interdit en Suisse – il est permis en Belgique, en Hollande et au Luxembourg, s’il est accompli par un médecin dans des condi¬tions strictement définies.

Euthanasie active directe sans demande explicite: elle est interdite.

Euthanasie active indirecte: pour sou¬lager la souffrance du patient, on lui administre des substances dont les effets secondaires non voulus mais inévitables, sont susceptibles de réduire la durée de vie ou d’accélérer la mort. Exemple: soins palliatifs des cancéreux au stade terminal. Cette forme d’euthanasie n’est pas expressément réglée dans la loi ; elle est considérée comme en principe admise, et pratiquée dans le monde entier.

Euthanasie passive («laisser mourir»): renonciation à mettre en œuvre des mesures de maintien de la vie ou interruption de celles-ci, arrêt du traitement, arrêt de l’alimentation solide et liquide. Elle est légale.

Suicide accompagné: solution associant l’assistance au suicide et l’accompagne¬ment en fin de vie. Il s’agit de celle proposée aux membres d’organisations telles que Dignitas et Exit. La personne résolue à mourir procède à un suicide bien réfléchi et bien préparé, dans la mesure du possible à domicile. On ne la laisse pas seule: accompagnée avec empathie, elle est, le plus souvent, également entourée par sa famille et ses amis.

 
 

Actualités

 

Manifestations


 

 

À Voir


Le fonctionnement
de DIGNITAS

Une brochure complète sur le travail et la philosophie de DIGNITAS

>> plus


Nouveau Lien

une nouvelle association en France: "AAVIVRE...sa fin de vie"

>> plus


Video

Documentaires

>> plus


 

E-mail:
dignitas@dignitas.ch

Adresse:
DIGNITAS
Case postale 17
8127 Forch
Suisse

Téléphone national
043 366 10 70
Téléphone international
+41 43 366 10 70

Télécopieur national
043 366 10 79
Télécopieur international
+41 43 366 10 79